Maylis de Kerangal: Réparer les vivants

Coup de coeur de Tess: Maylis de Kerangal, Réparer les vivants, Folio, Gallimard.

Ce roman nous raconte l’histoire d’un cœur, celui de Simon Limbres. L’organe bat le rythme, encore, mais le cerveau quant à lui ne donne plus signe de vie. Le verdict est clair : « coma dépassé ». La décision qui s’ensuit doit alors s’effectuer dans les plus brefs délais. La famille est avertie, d’abord la mère, puis le père. Et les démarches de transplantation débutent.

24 heures. Suffocantes. Autour du corps solitaire défilent des histoires de vies, qui rentrent en écho avec le parcours de Simon. Du cœur physique au cœur symbole de l’affect, d’une plume chirurgicale et poétique, Maylis de Kerangal nous raconte l’histoire d’un don d’organes.