Dédicaces vendredi 23 juin dès 17h00

Vendredi 23 juin dès 17h00
dédicaces, rencontre et lectures pluri « ELLES ».
La librairie a le plaisir d’accueillir 4 auteures solaires pour lancer la saison estivale.
Hélène et Sabine Dormond, Marie Javet et Abigail Seran, qui au travers de leurs romans et personnages, vont vous fournir de la matière pour partir en vacances chargés de belles pages.


On commence avec le roman d’Hélène Dormond « L’envol du bourdon » aux éditions Hélice Hélas et son irrésistible « Marcel », présenté par Christophe :

« Voilà un roman qui procure beaucoup de plaisir avec sa prose vive, alternant drôlerie et réalisme.
Rapidement on s’attache à Marcel Tribolet et l’on suit avec jubilation les pérégrinations de ce personnage loufoque.
Petit à petit l’oiseau fait son nid et il réalise à l’aide de sa psy des progrès aussi rapides que probants.
Marcel le timide, le gentil, le brimé va se transformer. Sa mue va faire place à un homme un peu plus sur de lui et mettre au grand jour ses nombreuses qualités.
Un anti-héros qui fait du bien, tout comme ce roman. »
On poursuit avec « La Petite Fille dans le miroir » de Marie Javet aux éditions Plaisir de lire et ses étranges reflets, toujours présenté par Christophe :
« Vous appréciez les intrigues parfaitement maîtrisées… ce roman est pour vous.
D’une plume aussi incisive que tranchante Marie nous embrouille subtilement entre passé et présent, entre rêve et réalité.
Dans son roman on y croise Lyzzie, une jeune fille américaine de bonne famille qui vit en Suisse. Elle s’y amuse, étudie et trouve l’amour. Malheureusement un drame survient et tout s’enchaîne.
Peut-on vivre ou survivre face aux fantômes du passé ?
Un livre fait de suspens, d’amitié tronquée, de secret bien enfoui et d’un coup du destin trop lourd à porter. »

On passe au « mat » avec le roman de Sabine Dormond « Les parricides » aux éditions BSN Press présenté par Nathalie :
« Ce microroman, comme le nomme l’éditeur, devrait séduire les lecteurs qui aiment voyager léger et les réticents aux pavés.
56 pages pour se prendre un « Uppercut », 64 cases pour régler ses comptes. Oui, le roman de Sabine Dormond touche au sport, un sport cérébral, les échecs! Le don pour ce jeu serait-il génétique? Et une partie ne serait-elle pas un excellent moyen de « tuer » le père?
La compétition se joue aussi hors échiquier et les ombres et les clairs se mélangent plus souvent que l’on ne croit dans ce livre, peut-être pour échapper à la diagonale du fou. Une histoire sur les complexes relations humaines qui heureusement sauvera sa reine. »
Et on finit cette rencontre au jardin, celui d’été d’Abigail Seran paru aux éditions Luce Wilquin, présenté par Patricia :
 » Au cœur de l’été bourguignon, Élé et Charles, jeune couple de retraités, vont accueillir pour les vacances leurs trois petits- enfants.
Iris, au caractère bien trempé ainsi que John et June les jumeaux londoniens.
Alors que tout ce petit monde bouillonnant essaie de trouver sa place, un évènement du passé va venir perturber l’ équilibre familiale.
D’anciennes blessures vont mettre à mal tous les protagonistes mais peut-être pour un avenir meilleur.
Avec toute sa sensibilité et son habituelle délicatesse, Abigail Seran va nous faire passer de merveilleux moments avec cette attachante tribu !  »

La dédicace sera ponctuée de lectures assurées par Sarah Barman pour le « Jardin d’été » d’Abigail Seran et par Julien Jacquérioz pour « La Petite fille dans le miroir » de Marie Javet.
Hélène et Sabine Dormond seront au commande de leur texte respectif.